Gustav Klimt – Peinture par numéros

Gustav Klimt

Né à Vienne, en Autriche, en 1862, Klimt était le fils d'un graveur sur or et a été élevé dans une famille modeste mais très artistique. À l'âge de 14 ans, il quitte le système éducatif traditionnel pour fréquenter l'École des arts et métiers de Vienne grâce à une bourse d'études complète. La formation formelle de Klimt s'est concentrée sur la peinture architecturale classique.

Peu après avoir obtenu son diplôme en 1883, Klimt a ouvre la Compagnie des artistes en collaboration avec son frère cadet Ernst et son ami Franz Masch. Le groupe se concentre sur la création de peintures murales dans le style académique et a cherche à répondre aux goûts de la classe supérieure. Pendant les sept années qu'ils ont passées ensemble, la Compagnie des artistes a peint des peintures murales pour le Burgtheater de Vienne et le Kunsthistorisches Museum, pour lesquelles ils sont encore connus aujourd'hui. 

L'année 1891 marque un tournant dans la carrière de Klimt, guidée par une croissance artistique née d'une tragédie personnelle. La même année, le père et le frère de Klimt, Ernst, décèdent déclenchant les premiers pas du développement du style personnel pour lequel Klimt est maintenant le plus connu. Klimt est devenu célèbre pour ses œuvres de style Art nouveau, caractérisées par des motifs très stylisés et la nature érotique et controversée de ses sujets. En commençant par sa peinture de Pallas Athena, Klimt est entré dans ce que l'on appelle aujourd'hui sa "phase dorée", une série de peintures qui se caractérisent par une utilisation intensive de la feuille d'or et un sens de la perspective réduit, qui comprend également ses peintures "Le baiser" (1908) et "L'arbre de vie" (1909). Ces chefs-d'œuvre étincelants comptent parmi les œuvres d'art les plus reconnaissables et les plus célèbres de l'artiste.

Haut de page