Londres et l'Art : c'est toute une histoire ! – Peinture par numéros
Londres et l'Art : c'est toute une histoire !

Londres et l'Art : c'est toute une histoire !

Londres a toujours exercé une fascination sur les individus de tout horizon de part son patrimoine, sa diversité et sa pop culture. Des rives de la Tamise à la silhouette emblématique de Big Ben, en passant par les paysages urbains de Londres, cette dernière a été une source d’inspiration pour une multitude d’artistes, qui ont tenté de révéler à chaque touche de pinceau ou de couteau la magie qui opère dans ces lieux. Des artistes tels Monet, Canaletto et tant d’autres ont pris Londres pour toile de fond de leurs œuvres. Alors que vous soyez un artiste confirmé ou débutant, marchez sur les traces de ces peintres de renom en peignant un numéro d’art de Londres.

L’art anglais en histoire

Malgré le fait que Londres soit très représentée en art, il n’existe que très peu d’artistes anglo-saxon connus avant 1700. L’art anglais doit être regardé au travers du prisme des migrations afin d’être compris puisque celui ci a été fondamentalement façonné par les vagues successives d’étrangers. En effet, la peinture anglaise au XVIe siècle se limite aux portraits et aux scènes allégoriques - les autres genres ayant été proscrits du fait de l’absolutiste royal et du protestantisme - réalisés par des artistes étrangers. Ce phénomène s’explique par le choix de la Cour de se tourner vers des des artistes d’outre-Manche en réponse à la mal formation et la médiocrité des artisans locaux. Ainsi, Antoine Van Dyck arriva à Londres en 1632 et fut directement au service de Charles Ier. Il transforma la représentation faite de la Cour en combinant l’élégance vénitienne à la fougue flamande. Cet artiste influença profondément le milieu artistique et marqua les artistes de son époque et ce, jusqu’au XIXe siècle. Simultanément, des artistes étrangers importèrent des genres nouveaux picturaux tels que les paysages et les natures mortes. Au siècle suivant, un nouveau mouvement artistique fut introduit par des artistes de provenances multiples ayant voyagé en Italie : le néo-clacissisme. Ce mouvement marqua le développement de l’art pictural anglais et fut à la base de la fondation de la Royal Academy of Arts en 1768. Ainsi les artistes étrangers furent les représentants de l’art pictural anglais des XVIe et XVIIe siècles comme peut en attester l’absence de noms d’artistes locaux antérieurs à 1700 dans la présentation du musée Tate Britain. Par ailleurs, ces artistes originaires d’Outre-Manche donnèrent un essor extraordinaire à la peinture de paysages et de portraits chez les artistes anglais tels que Turner ou Gainsborough.

Artistes inspirés par Londres

Malgré le fait qu’il ait fallut longtemps avant que l’Angleterre ne voit naitre ses propres artistes, Londres fut la muse de nombre d’artistes.

Monnet, grand maitre impressionniste de son temps, réalisa une série de toiles dédiée à la métropole anglo-saxonne dont la première toile remonte à 1870. Les plus connues sont celles réalisées au tout début du XXème siècle. Monnet avait pour habitude de peindre de bon matin en regardant l'ancien pont de Waterloo par la fenêtre de son hôtel la rive sud de Londres. Il étudiait le changement de la luminosité sur les eaux de la Tamise à la tombée du jour. Il fut tant fasciné par les couleurs changeantes du ciel surplombant le pont de Westminster qu’il les représenta sur certaines de ses plus belles toiles.

Un autre grand artiste se retrouva à Londres peu après Monnet: Camille Pissaro. C’est d’ailleurs à Londres que les deux hommes se rencontrèrent et partagèrent une admiration sincère et profonde pour les œuvres et le travail de peintres anglais qui préféraient pratiquer la peinture en plein air plutôt qu’enfermés dans leur atelier.

J. M. W. Turner était l’un de ceux là. Ce peintre romantique comptait parmi les artistes les plus renommés et les plus appréciés du Royaume-Uni et fut célèbre pour ses paysages de panoramas marins, mais aussi de campagnes anglaises et de batailles. L’une de ses oeuvres, ne comptant pas parmi les plus connues, est une aquarelle de la Tour de Londres esquissée sur carnet possiblement afin de documenter l'incendie destructeur qui se déclencha en 1841 à cet endroit.

Londres séduit également les artistes d’aujourd’hui tels que VOKA ou Afermov  qui illustrent la Belle grâce à des couleurs éclatantes. Des artistes passés aux contemporains, Londres est une véritable source d'inspiration.

Nos numéros d’art vous permettront de reproduire chez vous ces grands chefs d’oeuvre de l’histoire à l’effigie de la capitale anglaise. Il suffit de parcourir notre catalogue ou de nous envoyer l’image de votre choix pour commencer un nouveau numéro d’art Londres!


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

Related Posts

DIY peinture par numéro
Le DIY, vous connaissez ? C’est l’abréviation du Do It Yourself, « faites-le vous-même » ! Le DIY connaît un énorme s...
Read More
8 bonnes raisons d'offrir une peinture par numéros à vos proches
L'année est remplie de dates qui nécessitent que vous cherchiez une idée de cadeau parfait. Que ce soit pour Noël, un...
Read More
La peinture par numéros comme art-thérapie
Il n’est pas toujours évident de laisser libre court à ses pensées, à ses émotions ou tout simplement de maîtriser so...
Read More
Haut de page